Afrique, Conscience et Renaissance

La pauvreté en Afrique est un besoin économique mondial

La pauvreté est plus qu’une privation, elle est une servitude”. Henri-Frédéric Amiel

Quand on connaît les ressources dont regorge le sol Africain, il est difficile de rester insensible face à cette pauvreté. Il faut cependant essayer de comprendre l’origine de celle ci et en comprendre la raison actuelle et comprendre comment solutionner le problème.

Historiquement, les faits parlent d’eux même et le résultat est immonde.

Tout commence le 15 Novembre 1884 avec la conférence de Berlin qui marqua l’organisation et la collaboration européenne pour le partage et la division de l’Afrique entre les pays Européens. Une conférence qui durera jusqu’au 26 février 1885. 3 mois pendant lesquels 14 nations (Allemagne, Empire austro-hongrois, Belgique, Danemark, Espagne, États-Unis, France, Italie, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Empire Russe, Suède-Norvège, Empire Ottoman) vont discuter du sort de l’Afrique. Les nations présentes allaient négocier pour savoir qui d’entre elles prendraient quelle partie de l’Afrique et ainsi avoir le droit dexploiter ces ressources et son peuple.

Pendant ces années et celles qui ont suivit, l’Afrique n’a aucun droit d’exploiter ses ressources à son avantage, mais son peuple est forcé de travailler d’arache pied pour répondre au besoin d’autres nations. Celles ci s’enrichissent pendant que l’Afrique et son peuple suivent la direction inverse.

Cette période (de la conférence de Berlin au Colonialisme) a également permis de mettre en place la stratégie de la servitude mentale. À ce moment il est enseigné à un continent et intégré dans l’éducation de son peuple, une dépendance à l’Occident et une soumission à son peuple. Ceci s’est fait au travers de la Religion, Éducation scolaire et tortures physiques. L’un des points d’orgue étant de détruire l’histoire (Religion, accomplissent…ect) de l’Afrique et de la substituer par celle de l’Occident mais surtout et j’insiste là dessus, apprendre à l’homme Africain noir à ne pas s’aimer, à ne pas croire en l’homme noir mais surtout à ne jamais rien faire de lui même, pour lui même.

Les années coloniales ‘passées’, l’Afrique s’est retrouvée endettée par des prêts et emprunts que elle même n’a jamais contracté. Des dettes coloniales qui lui ont été imposées avec pour obligation de les payer au risque de voir les intérêts de ces dettes exploser.

Voilà en résumé le visage géniteur de la pauvreté en Afrique. Alors, certains diront ‘oui mais ce temps est passé. Aujourd’hui l’Afrique peut faire ce que elle veut’. Non, tout est encore fait aujourd’hui pour que l’Afrique garde la tête sous l’eau. Il existe un tas de faits et exemple, mais prenant l’un des plus frais dans les mémoires Occidentales et Africaines. l’assassinat de Mouammar Khadafi. Quel était le but de cet assassinat si ce n’est d’empêcher la perte de la main mise sur l’Afrique.

Ce n’est plus un secret pour personne, les initiatives pro-africaine de Khadafi dérangeait l’Occident. Mais pourquoi? Parce que le projet Khadafi offrait la possibilité à l’Afrique de sortir la tête de l’eau. Le satellite Africain qui fait perdre des centaines de millions à l’Europe est un problème. À cela il faut rajouter qu’il était sur le point de mettre en place une monnaie africaine garantie par les ressources africaines. Lorsque ceci est devenu public alors il a été assassiné une année avant.

Pourquoi ? Une Afrique stable n’est pas une bonne chose pour les autres continents qui ont besoin des ressources africaines pour évoluer et si l’Afrique est stable, ces ressources ne seront pas au même prix.

La pauvreté Africaine est un besoin pour les autres nations qui s’enrichissent avec les ressources Africaines.

Je n’épargne en rien les dirigeants africains qui acceptent de faire des courbettes pour autant que se remplissent leurs poches.

Au vu de ceci, je dirais que la pauvreté en Afrique est une forme d’esclavage dont le monde entier est complice. Et ça c’est dégoûtant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :