Afrique, Conscience et Renaissance

La soumission mentale

Après lecture de ce courrier, plusieurs sentiments naissent en moi, de la colère envers celui qui l'a écrit et de la colère envers le peuple Kamite, mon peuple. Mais la colère n'est pas un bon allié. C'est en se questionnant que l'on trouve des réponses, voici quelques-unes de mes questions et réflexions :

Comment étions-nous avant la rédaction de ce courrier ?

On ne peut que vouloir diviser un groupe uni. Voilà pour moi la raison de cette lettre, diviser ce qui est uni. C'est sans doute ce que nous étions face à l'oppression, face à la haine. Une communauté unie qui ne voyait pas la différence physique ou le pays de provenance comme un obstacle à la fraternité et à l'unité.

Toi mon frère aujourd'hui Ouest Africain, c'est accompagné de notre frère aujourd'hui Sud Africain que nous travaillons dans les plantations de coton. Souviens-toi mon frère aujourd'hui Rwandais des histoires de chez toi que tu racontais à notre frère aujourd'hui Congolais autour du feu de camp, rappelle toi le gout de ces plats que notre sœur aujourd'hui Ivoirienne cuisinait pour nous redonner les forces nécessaires pour faire face au calvaire du lendemain. Et quand venaient les éclats de rire, sans distinction d'origine, nous les embrassions.

Et quand est venu le moment de se battre, c'est ensemble que nous nous sommes dressés, tous fils de Kemet contre le fouet. Voilà comment nous avons obtenu notre liberté, ENSEMBLE. On ne nous l'a pas donné, nous l'avons arraché ENSEMBLE. Chacune de nos victoires fut acquise dans l'unité. Voilà ce qui était !

Que sommes-nous aujourd'hui ?

Regardons autour de nous un petit instant, aujourd'hui les enfants d'une même nation se déchirent parce qu’issus de différentes provinces. L'union entre les nations voisines n'existe plus. Pour exemple : La RDC et le Rwanda, ses voisins autre fois amis et frères qui aujourd'hui ne se supportent plus. Et je ne parle pas ici que des politiques, mais également de nos frères qui y vivent. Certains diront : il faut comprendre, c'est historique. Mais l'histoire nous parle aussi de la colonisation, de l'esclavage du peuple congolais par la Belgique ''grâce'' au colonialisme du Roi Léopold, de la haute implication de la France dans le génocide au Rwanda. 10000000 de Congolais massacrés pour les Belges, 1000000 de Rwandais morts à cause de la France et pourtant nous ne regardons pas les responsables de ces actes du même œil que nous regardons nos frères Kamites. Pourquoi ? Maudit soit William Lynch ! aurait-il donc réussi à nous diviser? Son plan a-t-il si bien marché ? Avait-il donc raison ? En tous les cas, nous lui donnons raison. Nous sommes la propagande de ces idées et de son plan par nos actions commises. Son plan de guerre marche, nous l'appliquons à la perfection.

Il voulait créer de la méfiance parmi nous et voilà que nous y sommes. Il disait ''faites ressortir leurs différences et exagérez les'' et tous que nous voyons aujourd'hui c'est ça, nos différences. Moquez-vous de leurs cheveux et nous en avons fait un complexe. ''Je vous garantis à tous que si vous l'appliquez correctement, elle vous permettra de contrôler vos esclaves pendant au moins 300 ans'' disait-il. Ainsi donc, ce qu’on aurait pensé être un plan sans importance, un courrier à ignorer, était un coup de génie machiavélique.

Mais ne nous avouons pas vaincus. Cette ''guerre'' ne sera perdue que lorsque la dernière âme parmi nous aura capitulé. Ça n'est pas prêt d'arriver. Nous ne pourrons fièrement clamer être les Fils de Kemet.

Comment y répondre ?

Cher Lynch, je tenais à vous féliciter pour votre génie maléfique, vous n'avez fait que confirmer ma pensée sur ce qu’était mon peuple. Un peuple dont l'unité si forte ne pouvait qu’être effrayante pour l'avenir qui était votre. Vous y êtes parvenu, à nous diviser et à nous apprendre à nous détester. Pendant des années dans l'ombre votre plan a était appliqué, se répétant en secret parmi les hommes du mal perdus dans les couloirs de la vanité. J'ai entendu des religieux dire ''tout ce qui est condamné est manifesté par la lumière, car tout ce qui est manifesté est lumière''. Vos actes sont condamnables, mais on vous les pardonne, car ce qui brille en nous est la lumière manifestée. Cette lumière qui nous rappelle que nous sommes tous enfants d'une même mère, Kemet. La lumière de notre amour, celle que nos différences ne peuvent éteindre, que du contraire.

Vous avez semé le trouble parmi nous et nous avons perdu confiance. Mais la confiance ne se perd que lorsqu’on l'avait déjà et elle vit et brille en nous, nous allons apprendre a chacun de nos enfants ce que vous avez essayé de faire oublier a nos ancêtres, cette chose dont vos actes prouvent que vous ignorez tout, l'amour.

Nos différences ont fait nos victoires, elles font notre beauté, nous ne vous envions pas votre monotonie. Et si vous pensez vraiment que nos différences sont des handicapes,  souvenez vous d'Hannibal Barca et de son armée faite de diversité ethnique qui infligea deux défaites historique à Rome et tous ce qui vous représentent.

Et nos femmes, comment pouvez vous dénigrer celles qui vous ont élevé quand vos mères de bonne famille étaient trop occupées à s'adonner aux plaisirs de la vie mondaine plus tôt qu’aux plaisirs d'être mère. Nos femmes d'instinct vous ont aimaient comme leurs enfants sans tenir compte de qui était vos géniteurs, parce que l'amour d'une mère est inné chez elles.

Oser mettre en doute leur beauté et attirance? Si je peux me permettre, il faudra que les grands seigneurs que vous êtes m'expliquiez une chose, vous qui ne courtisez que les meilleures dames de ce monde : La laideur de nos femmes étaient elles si perturbantes qu’elles vous faisaient oublier la couche des grandes dames pour abuser de nos laides femmes dans leurs couchettes? Non vos actes nous montrent qu’il y a dans nos femmes une chose que vous n'avez jamais trouvé dans les vôtres, cette lumière qui fait que leur beauté va au-delà des apparences, elle n'est pas cheveux, elle n'est pas teinte de peau, elle n'est pas physionomique. Elle est divine.

Nous le comprenons aujourd'hui, nous vous promettons de leur montrer tous les jours combien belles elles sont, et de maintenir éclatante la lumière qu'est la leur.

Votre plan était d'un génie si simple que nous n'en avons pas vu la faille et ceci en fait votre réussite, la haine. Rien de plus que cela, votre haine pour nous et la haine de nous que vous vouliez créer en nous. La haine était votre plan. Et comment ne pas vous vaincre avec tout l'amour que l'on possède?

Vous avez voulu apporter les ténèbres sur nous, mais vous le savez comme moi, la lumière triomphe toujours des ténèbres. Notre lumière nous éclairera jusqu'au bout, car elle est la raison, le flambeau et le symbole de notre Divinité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :