Afrique, Conscience et Renaissance
Le Politiquement correct, un problème pour la liberté d'expression.

Le Politiquement Correct, un danger pour la Liberté d’Expression

N’ayant pas une langue de bois, je fais partie de ces personnes qui trouvent que le Politiquement correcte est devenu l’arme anti-Liberté d’expression. Aujourd’hui il est préférable d’être dans une société au comportement  hypocrite, que de dire les choses que l’on pense comme on les pense.

Que ce soit sur réseaux sociaux, à l’école, au travail…Le politiquement correcte est devenu le régulateur des conversations en choisissant ce que l’on peut dire où pas. Mais que devient ce mécanisme fondamental de résolution des problèmes de l’humanité qu’est la liberté d’expression?

 

L’une des personnes dont je suis le plus admiratifs,  le Professeur Jordan B Peterson dit ceci :

“In Order to be able to think, you have to risk being offensive” Jordan B Peterson

Pourquoi? Parce que je ne pense pas que l’on puisse aboutir à un résultat pleinement constructif en évitant de parler des sujets qui dérangent et en évitant de nommer les choses par le nom qui est le leur. J’aime cette expression qui dit : « Si ça marche comme un chien, que ça remue la queue comme un chien et que ça aboie comme un chien, c’est probablement un chien ». Et ce n’est pas le fait de fermer les yeux face à ça qui fait que lorsqu’on les ouvre ce n’est plus un chien.

Pour exemple lorsque Donald Trump a dit  “Why are we having all these people from shithole countries come here?” et que la toile s’enflamme, le politiquement correct voudrait que un président ne dise pas ce genre de chose.  Ma question à ce moment-là était : Certes c’est offensant mais a-t-il tord dans ce qu’il dit ? Pour moi , Non ! Prononce-t-il des insultes envers qui que ce soit ? Non !

Il dit tout simplement haut et fort ce que beaucoup de personnes pensent mais ne disent pas, les immigrés y compris.  Sinon il faudra que l’on me justifie la raison principale de cette immigration.

Look, I love the DRC and it will always be home to me but still. It’s a shit hole country, it hurts because it’s my shit hole country.  But it is what it is.

« Le politiquement correct favorise le retour de toutes les violences » Dominique Lecourt

J’utilise l’exemple de Trump parce que je considère qu’il est le résultat à l’abus du politiquement correcte. Plus tu vas chercher à faire taire une personne et plus il y aura des chances que la frustration de cette baïonnette nous explose au visage. Nous le voyons avec les problèmes que sont la Xénophobie, l’Homophobie…

Le simple fait de dire ‘Je n’aime pas X culture ou je n’arrive pas à cohabiter avec X communauté’ et une étiquette vous sera collée sur le dos. Et le choix est large. Raciste, homophobe, xénophobe et j’en passe. A ceci je me dis ‘mais je ne suis pas obligé d’aimer tout le monde ou de me sentir alaise avec tout le monde’.

Maintenant si je ne peux pas dire ça, comment est-ce que je fais pour exprimer mon ressentie ou mes craintes? Et vous? Comment faites vous pour réussir à m’éduquer face a mon problème de cohabitation avec certains, lorsque en parler fait de moi un Xénophobe, un Homophobe…Et c’est le gros du problème, la carte ‘Politiquement correct’ empêche de vraiment aborder les sujets importants de  notre société et pire, ça crée un écart incroyable entre problème et solution.

Comme d’autres avant lui et probablement beaucoup après, Éric Zemmour a été écarté de la plupart des médias où il intervenait à cause de ses remarques dérangeante et son opinion.

Pourquoi cette sanction stricte au conséquences lourdes? Il n’a jamais insulté personne à ce que je sache. Jamais agressé physiquement qui que ce soit, ça serait risible que le petit Éric soit considéré comme une quelconque menace en terme de violence physique.

C’est vrai que ce qu’il dit peut être violent voir  choquant pour certains, mais c’est son opinion!

Zemmour fait parti de ses intellectuels qui ont des idées assez opposées aux miennes. J’avoue que je n’apprécie que très peu sa personne.  Néanmoins j’éprouve un plaisir à l’entendre exprimer son opinion, car je considère important qu’il puisse représenter certaines idées que notre société a tendance à vouloir étouffer.

En exprimant son opinion, il se retrouve écarté des médias pour les remarques qu’il y a fait. La question que je me pose face à cette situation, est de savoir ce que l’on attend d’un chroniqueur. N’est ce pas que de donner son avis de la manière la plus sincère sur les différents sujets discutés? Dans ce cas qu’est ce qui est politiquement incorrect? Sa sincérité? Les sujets choisis?

Politiquement correcte….C’est pas tant ce qui est dit mais par qui c’est dit!

C’est pas tant ce que l’on dit mais qui le dit, a propos de qui et avec l’approbation de qui.

 

Je vais prendre mon cas. Sur tous les continents du monde ou presque, en tant qu’homme noir, je fais partie de la minorité. Si je devais accorder le même regard du ‘politiquement correct’ sur tout ce qui se dit a mon égard, de manière objective on pourra dire que le ‘politiquement correct’ semble avoir oublié que je fais également partie de ce monde.

Maintenant si je disais que le peuple juif est à l’origine du mal qu’a connu l’Afrique du Sud, a peine ma phrase finie que j’aurais je ne sais pas combien d’association sur le dos. Sans oublier la justice qui voudra une part du gâteau. Et que dire de l’opinion publique? En l’espace de quelque seconde je serais devenu l’ennemi public numéro 1. Un antisémite qui incite à la haine. Et pourtant c’est cette arrivée il y a des siècles qui a lancé la descente vers les enfers du peuple Sud Africain et que dire de la décision Hitlérienne prise par Veira Reitzer. Je suis prêt a mettre ma main a couper que malgré la vérité historique, la majorité se dira encore, c’est ‘politiquement incorrect’. Mais qu’est-ce qui est incorrect? De parler d’histoire? De raconter la vérité des faits? De parler du peuple juif? Ou est ce le fait que ce soit moi qui en parle?

Dans ce cas ci comme dans beaucoup de cas et je ne parle pas que les cas de l’homme noir mais bien souvent celui des minorités et des moins riches ‘C’est pas tant ce que l’on dit mais qui le dit, a propos de qui et avec l’approbation de qui’.

Alors que faire ? Accepter la dictature du politiquement correct et arracher les baïonnettes que l’on veut nous imposer? J’ai fait le choix de ne pas me taire, du moins pas dans le respect et la vérité de l’histoire et encore moins face aux injustes qui trop souvent sont ceux qui prônent le ‘Politiquement correct’ mais qui dans leur politique de vie sont incorrectes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :